Plante des sous-bois à forte hygrométrie. Inflorescences terminales dressées en capitules globuleux couleur vert tendre. Fleurs blanches. Cette espèce rappelle beaucoup l'espèce proche M. guianensis, mais les dents du calices chez M. wilhelminensis sont nettement aiguës (voir photos 3 et 7), alors qu'elles sont obtuses chez M. guianensis. Les feuilles de M. wilhelminensis sont un peu gaufrées (lisses chez M. guianensis) avec un rachis saillant sur la face supérieure, ce qui n'est pas le cas chez M. guianensis.