Arbuste du sous-étage atteignant 6 m, densément hérissé de longs poils sur toutes ses parties. Cette espèce montre une association très forte avec les fourmis Allomerus decemarticulatus , lesquelles construisent des pièges le long de ses rameaux (voir gauche de la photo 4) grâce auxquels elles capturent les insectes qui s'y posent. Les pièges sont construits à partir d'un champignon inconnu. La base des feuilles présente des renflements (voir droite de la photo 4) dans lesquelles les fourmis peuvent s'abriter (la reine). La plante, de son côté, tire partie de l'association (mutualisme tripartite) grâce aux déchets des fourmis transformés par le champignon en éléments minéraux assimilables.