La nomenclature des genres adoptée pour cette famille est la dernière en date, révisée par Lúcia Lohmann et Charlotte Taylor sur la base à la fois d'analyses moléculaires et de critères morphologiques. Cette nouvelle classification est déroutante quand on a l'habitude de consulter les flores disponibles pour la région Guyane, qui adoptent l'ancienne taxinomie. Le nombre de genres a été nettement réduit. Voici quelques changements pour vous y retrouver : les espèces de l'ancien genre Arrabidaea rejoignent soit le genre Fridericia, soit le genre Cuspidaria, soit le genre Tanaecium, Paragonia lui aussi rejoint Tanaecium. Les genres Cydista et Clytostoma deviennent Bignonia, les espèces du genre Tabebuia pour certaines restent dans ce genre tandis que d'autres sont transférées dans le genre Handroanthus, le genre Memora devient Adenocalymma, Distictella et Pithecoctenium deviennent Amphilophium, Macfadyena disparaît englobé dans Dolichandra...