Plante grimpant le long des troncs d'arbres à faible ou moyenne hauteur, sous les frondaisons. Feuilles grandes et elliptiques avec de nombreuses nervures secondaires parallèles et rapprochées. Pétiole nettement ailé, presque jusqu'à la jonction avec le limbe. Les inflorescences sont produites à l'extrémité des tiges, mais je n'ai pas encore eu l'occasion de les observer... Cette Araceae a longtemps figuré sur le site sous le nom de Philodendron cremersii, mais Olivier Chiodi qui connaît bien cette famille, doutait que ce soit cette espèce. Par ailleurs on m'avait suggéré à plusieurs reprises le genre Rhodospatha et j'avais tendance à penser qu'il s'agissait bien de lui, jusqu'à ce que je joigne les auteurs de "Aracées de Guyane", qui pensent, eux aussi, à Philodendron cremersii ! Après de multiples revirements je reviens donc à cette première détermination. Les inflorescences seront photographiées dés que j'aurai la chance de les croiser (la plante ne fleurit pas souvent semble-t-il).