Plante soit arbustive, soit arborescente, et dans ce cas atteignant jusqu'à 15 m. Feuilles assez larges et grandes stipules elliptiques, mais vite caduques. Inflorescences terminales sous la forme de panicules étalées. Fruits rouges sombres à maturité, presque sphériques. Par son port arborescent assez peu commun pour le genre, elle se rapproche de Psychotria anceps, mais cette dernière espèce a des feuilles plus étroites et des inflorescences tirant vers le verdâtre, aussi bien les axes que les fleurs, alors que chez P. guianensis l'ensemble est franchement blanc. Les flores mentionnent également P. irwinii comme taxon très proche, uniquement distingué par des fleurs plus grandes et suspecté de n'être qu'une forme "vigoureuse" de P. guianensis. Syn. P. mapourioides.